Vos Triglycerides en baisse avec moins de Sucre !

Triglycérides :  Une expérience à partager

triglycerides perdre du ventreN°8 Vous présentez un cholestérol total et des triglycérides au-dessus de la normale indiquée sur votre bilan biologique.

Rapidement, la prise de médicament est évoqué.

Il n’y a pas vraiment d’urgence alors Pourquoi ne pas essayer cette expérience avant d’envisager un médicament.

Étape 1 : Réduire les graisses

À partir d’un bilan(1) biologique récent, vous réduisez les graisses (triglycérides) de votre alimentation. Cela sous-entend moins de

  • Beurre, charcuterie
  • Produits laitiers,
  • Le jus de cuisson des viandes,
  • Les viandes les plus grasses,
  • Les produits industriels contenant trop de graisses.

2 mois plus tard : Que dit votre nouveau bilan(2) lipidique (cholestérol total, HDL, LDL, CT/HDL et Triglycéride) et votre poids ?

Étape 2 : Reprenez vos habitudes

2 mois plus tard : Refaire un bilan

Que dit votre bilan(3) lipidique (cholestérol total, HDL, LDL, CT/HDL et Triglycéride) et votre poids ?

Étape 3 : Réduire les sucres

Vous réduisez les sucres donc vous stoppez

  • Les produits céréaliers (pain, pâte, viennoiserie, brioche et produits industriels substituts du pain
  • Les produits laitiers industriels sucrés en conservant un morceau de vrai fromage par jour
  • Les confiseries, les alcools en limitant le vin (1/jour) et la bière (1/semaine)

On conserve viande, poisson, oeuf, légumes, fruits, riz et pomme de terre sans exagérer

2 mois plus tard : Que dit votre bilan(4) lipidique (cholestérol total, HDL, LDL, CT/HDL et Triglycéride) et votre poids ?

Eh oui Vous Normalisez Vos Triglycerides.

Je vous propose de diffuser un tableau de vos résultats pour vérifier cette expérience à plus grande échelle. Le temps de chercher mes bilans et je complète le tableau ci-dessous.

CHOLESTEROLHDLLDLCT/HDLTRIGLYCERIDEPOIDSGLYCEMIE

REMARQUE : Le sucre augmente les triglycérides notamment le fructose que l’on supposait intéressant (sucre des fruits, quantité modérée avec une place au dessert dans un repas)

Mais ce n’est pas le cas. Le fructose industriel provient du sirop de maïs et son assimilation dans les cellules est très rapide, entraînant une sécrétion d’insuline et les problèmes que nous avons déjà évoqués.

Pourquoi ce sirop de maïs ? En général, c’est toujours la même démarche qui guide les géants de l’industrie agroalimentaire.

  • Leur veille scientifique les informe que dans la décennie à venir, le sucre « blanc » sera montré du doigt pour de multiples raisons à commencer par les questions que pose l’épidémie mondiale de diabète et d’obésité.
  • Les substituts (édulcorants) ont mauvaise presse
  • La surproduction agricole américaine oblige à trouver de nouveaux débouchés à cette production céréalière.
  • Le mensonge depuis des années sur la responsabilité des graisses dans les maladies cardio-vasculaires ne pourra tenir encore longtemps !
  • On a sacralisé le « fructose ». Le fructose c’est les fruits et les fruits c’est bon et naturel donc le fructose est BON !

Voilà il n’en faut pas plus pour retrouver du sirop de maïs dans tous les plats  et préparations industrielles comme substitut au SUCRE.

Que dit la science ?

L’échec de la réduction des graisses comme moyen de perdre du poids est maintenant admis par tous les organismes de recherche internationaux, y compris tardivement en France, pourtant les pouvoirs publics continuent de promouvoir des campagnes qui incitent à « manger moins gras ». L’Afssa précise que

« en prévention primaire, les données disponibles indiquent clairement que la quantité d’énergie totale, et non la teneur en lipides des régimes, est très généralement corrélée au risque de pathologies telles que syndrome métabolique, diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires, cancers et DMLA. »

En admettant pour la première fois que les graisses ne sont pas responsables de l’obésité et des maladies chroniques, l’Afssa contredit le Programme National Nutrition Santé qui conseille toujours de « limiter les graisses » au motif qu’une « consommation excessive de graisses augmente à terme le risque de prise de poids ou de développer une maladie cardio-vasculaire. »

Obésité : Il est conseillé aux personnes obèses de suivre soit un régime pauvre en glucides ou un régime à index glycémique bas en bougeant tous les jours pour lutter contre la sédentarité.

Diabète : les glucides sont bien l’ennemi. Supprimer les glucides de son alimentation et limiter ses apports caloriques permet bien de soigner le diabète.

Sources : Jeannie Tay, Natalie D Luscombe-Marsh, Campbell H Thompson and al. Comparison of low- and high-carbohydrate diets for type 2 diabetes management: a randomized trial. ajcn.115.112581. July 2015.

Sathananthan M, Shah M, Edens KL and al. Six and 12 Weeks of Caloric Restriction Increases β Cell Function and Lowers Fasting and Postprandial Glucose Concentrations in People with Type 2 Diabetes. J Nutr.
2015 Sep;145(9):2046-51.

Cette Huitième Bonne Raison de réduire les sucres vous a plu ? Partagez-la, Offrez-la, Suivez le Coach !

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou sur Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d’avance.

PS : 4 bilans de cholestérol coutent moins cher à la sécu que 8 mois de statines pour rien !

Pour ne rien manquer !

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu